Make your own free website on Tripod.com
| Accueil | Recherche | Forum | Contact | Recommander | Livre d'Or | Annonces | Liens |

      

Langue » Critiques sur Tajerrumt »

Les adjectifs 

 

 

En chapitre IV (Les adjectifs – page 37). Feu Mammeri écrit :

« Les adjectifs ont les mêmes formes et suivent les mêmes règles que les substantifs. »

« Les adjectifs se placent après les noms ».

Il cite pour exemples :

 Irgazen imeqqwranen

 Les grands hommes.

 

- N’est ce pas curieux de voir quelqu’un  qui, comme règle d’écriture, il s’impose : ‘’un son = un caractère ‘’ alors qu’il emploie trois caractère pour un son ?

     Ta jerrumt n tmazigt et Précis de grammaire berbère comportent d’innombrables erreurs, fautes de grammaire et d’orthographe et d’appréciation de la langue ta maziptt pour la simple raison que nos phonétistes l’ont placée dans le groupe de langues sémitiques ou chamito-sémitique.

     En Décembre 1988 feu Mammeri avait voulu et décidé de rééditer, en Algérie, ses deux ouvrages (Tajerrumt n tmazight, (Précis de grammaire berbère), mais, il eut le loisir de lire d’autres œuvres, d’autres auteurs traitant de l’orthographe grammaticale de langue ta maziptt. Il temporisa cette édition non sans essayer d’apporter quelques rectification qu’il avait saisis au vol. Il ne termina pas de corriger son ouvrage ‘précis de grammaire berbère) qu’il nous fût happé par la mort. Nous le regrettons sincèrement et l’avons pleuré cordialement, nous sommes convaincus que s’il vivait à ce jour, ça sera bien à lui d’écrire ces vérités.

     M. Mammeri n’en revenait pas de son étonnement, et ce, non sans se rire, quand nous lui fîmes remarquer que c’est contraire à la grammaire ta maziptt de créer des noms à terminaison ‘ i ’ au singulier et que ce même ‘ i ’ se transformera en ‘ a ’ au pluriel tout comme lui-même l’avait fait, dans :

Imesli

Imesla

Son (s)

 

 « Je n’ai pas réfléchi à bien de choses ‘essentielles’ pour la langue, en tout cas, j’ai toujours dit que ‘’tajerrumt est un travail fait hâtivement en vue de parer au plus pressé » disait-il.

 

     Nous savons aussi que c’est parce qu’il avait ce problème de liaison directe à régler, à résoudre qu’il créa, hâtivement cet état d’annexion qui n’a aucune raison d’être.

     Il ne vit pas non plus de raisons suffisantes d’écrire de ces verbes conjugués en utilisant ‘deux consonnes’ consécutives en caractères initiaux. Comme dans :

 Ssneg

Ssulig

Ddig

 Ssusmeg

Ssawleg

Ddan

 

      Il était aussi pressé de se voir maîtriser ta mazigt grammaticalement et graphiquement que le faisaient les autres avant lui, et qui, tout comme lui ne réussirent pas dans leur tâche, car, ils ne travaillaient pas cette langue à plein temps.

     Nous savons que parmi eux, il se trouve des qui, lorsqu’ils se mettent à travailler ta maziptt à des heures creuses de leurs journée, c’est un peu comme le plus commun des lecteur qui se mettraient à résoudre une grille de mots croisés après avoir lu son journal.

   

   


| Accueil | Recherche | Forum | Contact | Recommander | Livre d'Or | Annonces | Liens |
                                                                                                               

Copyright © 2003 [tamusni.tripod.com]. All rights reserved. TR.