Make your own free website on Tripod.com
| Accueil | Recherche | Forum | Contact | Recommander | Livre d'Or | Annonces | Liens |

      

Langue » Critiques sur Tajerrumt »

Les pronoms personnels

 

 

En page 77- chapitre XII – les pronoms personnels –, Feu Mammeri avait écrit :

      « Les mots qui expriment la personne sont employés – absolument – soit ‘’joints à un autre mot ( nom, verbe, ou préposition ) dont il dépendent ».

« Dans ce dernier cas, précise-t-il, on les appelle – affixes – 

« Après préposition, il peut être nécessaire d’intercaler pour l’euphorie un ‘’ E ’’ devant ‘’ k ’’, ‘’ m ’’, et ‘’ s ’’ ».

     Pour feu Mammeri ‘k’, ‘m’, et ‘s’ (en affixes pour prépositions) sont plutôt des ‘suffixes’ de personnes que de pronoms personnels !

Pourtant, il écrit bien :  

 Zati

 Devant moi

 Zatek

 Devant toi

 Zatem

 Devant toi (fém.)

 Zates

 Devant lui ou elle.

 

     Feu Mammeri n’alla pas loin que ces toutes premières personnes du singulier. Il ne parla même pas de l’affixe ‘’ I ’’ utilisé pour la première personne singulière des deux genres, tout comme l’affixe ‘’ S ’’ !

     Ne sachant pas pourquoi, nous nous demandons bien comment aurait-il écrit, en ta maziptt :  

Devant nous

 

Devant nous

 

Devant vous

 

Devant vous

 

Devant eux

 

Devant elles

 

 

      Ce qui ne cesse de nous étonner, c’est quand ces mêmes erreurs sont reproduites par nos phonétistes en feignant de corriger feu Mammeri lorsqu’ils écrivent :  

 Zdati

 Devant moi

 Zdatek

 Devant toi

 Zdatem

 Devant toi (fémin.)

 Zdates

 Devant lui ou elle.

 

     En ta maziptt nationale, on ne dit pas ‘’ zdat ’’ mais on dit bien ‘’ zat ’’ ! qui, orthographiquement s’écrirait comme suit :  

 Zattee I

 Devant moi

 Zattee eckk

 Devant toi

 Zattee emm

 Devant toi (féminin)

 Zattee ess

 Devant lui ou elle

 Zattee ennep

 Devant nous (des deux genres)

 Zattee eckken

 Devant vous

 Zattee eckkent

 Devant vous (féminin)

 Zattee essen

 Devant eux

 Zattee essent

 Devant elles

 

 

En page 79 – feu Mammeri avait écrit : « Affixes de noms » :

     « Les pronoms personnels expriment – la possession » !

En exemples, il donna :  

 taddart nnsen

 leur village.

 

     Si ce n’est pas travailler à tâtons et à temps perdu ta maziptt, comment se fait-il que « leur » est décrit comme ‘adjectif possessif’ Pendant que son équivalent a mazip « nnsen » n’est pour nos phonétistes qu’un « affixe de possession » ? !

Quand feu Mammeri écrit :  

 Allen ik

 Tes yeux

 Allen im

 Tes yeux

 

     Si « tes » est adjectif possessif, « ik » et « im » comment les analyser logiquement ? Peut-on les analyser autrement que :

Adjectifs possessifs ?

 


| Accueil | Recherche | Forum | Contact | Recommander | Livre d'Or | Annonces | Liens |
                                                                                                               

Copyright © 2003 [tamusni.tripod.com]. All rights reserved. TR.