Make your own free website on Tripod.com
| Accueil | Recherche | Forum | Contact | Recommander | Livre d'Or | Annonces | Liens |

       Langue » Ta qevlyrrae ta maziptt  =  l’orthographe ta maziptt »

 

" « Règle  SEPT » "

             

          Quand un nom finit par une seule consonne précédé de la voyelle « E » et a un « E » en terminaison, il  empruntera la marque du pluriel (suffixe EN) lors de la conversion, et, tout en accentuant en (ê) le « E » situé derrière l’unique consonne finale du nom.

Exemples :

A

fëdte

I

fêdteen

membre(s)

A

fëse

I

fêseen

main(s)

A

zegjere

I

zegjêreen

boeuf(s)

A

séfe

I

äsêfeen

rivière(s)

 

Icere

Ï

ïcêreen

ongle(s)

 

Ickereré

Î

îckerêreen

mouton(s)

 

Idtéme

I

idtêmeen

sang(s)

 

Idtmere

I

idtmêreen

poitrine(s)

 

Inzere

Î

înzêreen

nez

 

Ipéle

I

ipêleen

bras

 

Ivéoe

I

ivêoeen

fêve(s)

 

Izimere

I

izîmêreen

agneau(x)

 

Ucene

Ï

ucêneen

chacal(s)

 

 

 

 

 

 

          C’est, ce « E » terminal qui appelle ou fait nécessairement, réglementairement venir la terminaison « EN » lors de la conversion au pluriel de ces noms, c’est-à-dire, contrairement à la règle « Quatre » où les substantifs à terminaison consonne unique n’empruntent pas de suffixe (EN) lors de la conversion et que la voyelle « E » située derrière cette unique consonne finale s’accentue en (ê). Ces substantifs ont donc deux règles d’orthographe à respecter.

Une est conformément à la règle « Quatre » , l’autre est conformément à la règle « Sept ».

Exemples :

A zegjere              

I

zegjêreen

Inzere

I

înzêreen

Idtéme

I

idtêmeen

Ipéle

I

ipêleen

 


| Accueil | Recherche | Forum | Contact | Recommander | Livre d'Or | Annonces | Liens |
                                                                                                               

Copyright © 2003 [tamusni.tripod.com]. All rights reserved. TR.