Make your own free website on Tripod.com
| Accueil | Recherche | Forum | Contact | Recommander | Livre d'Or | Annonces | Liens |

       Langue » Ta qevlyrrae ta maziptt  =  l’orthographe ta maziptt »

 

" LIAISON "

 

 

          En liaison, ta maziptt utilise deux « E » (ee) consécutifs lorsqu’une nécessité  de cas de liaison se présente.  

Exemples :

Evpê en -ee- ï ullêen

Les coeurs ont voulu

Ennê en ass -ee- arace.

Les garçons lui ont dit

Eddjên’tt -ee- ï âessen.

Les jours l’ont abandonné.

Etccê en’tt -ee- ï ucêneen

Les chacals l’ont mangé.

Cedthî ent yi -ee- î allen isee.

Ses yeux me veulent (voir)

 

          Parfois, la liaison (ee) qui, généralement se prononce (o) est prononcée (y), pour ce faire et dire, nous accentuons  le dernier ‘e’ de (ee) en ‘i’ ().

 

Eye efkê -eé-ass.

Il lui a donné.

En ennê -eé- ass.

Nous lui avons dit

Ete ennê -eé- ass ainne ete esen

Elle lui a dit ce qu’elle connait  (sait)

En efkê -eé-assen Aedt etcce en.

Nous leur avons Donnés à manger.

 

Remarques : 
            Dans les pages précédentes, nous avons appris que quand un (e) est entre deux voyelles, il se prononcera (o) et que lorsqu’il a un accent aigu, il est (i), et (i) entre deux voyelles, il est ‘y’ !

Exemples :

Ennee anua ?

De qui c’est ?

Eye enpê -eé- ass’tt

Il  le lui a tué.

Ie anua ett enné ew ?

Pour qui tu as dit ?

Essee acu itt eye eotê ?

Avec quoi l’a frappé ?

Ckeckki edtee anua ?

Toi et qui ?

Ete efkê -eé- ass’tt.

Elle le lui a donné.

Essee aye essee ?

Avec (quel) quoi ?

Ti mepilen ennee i ileffen.

Les défenses de sangliers.

 

 


| Accueil | Recherche | Forum | Contact | Recommander | Livre d'Or | Annonces | Liens |
                                                                                                               

Copyright © 2003 [tamusni.tripod.com]. All rights reserved. TR.